Afrique Ameriques Asie Europe Moyen-Orient Internet Nations unies
 


Reporters sans frontières rend publique sa "liste noire" des ennemis de la liberté de la presse

La "liste noire" recense les noms de tous les individus s’étant rendus personnellement coupables de crimes ou de délits graves à l’encontre de journalistes ou de médias et qui continuent d’échapper à la justice.

L’organisation demande aux autorités des pays concernés que des enquêtes sérieuses et impartiales soient menées sur ces affaires et que les responsables soient jugés et sanctionnés.

Colombie


Liste noire dans ce pays :
Front 34 des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) (Chef du Front 34 des FARC)
Enlèvement ou séquestration


Prédateur de la liberté de la presse :
"Aigles noirs"


Prédateur de la liberté de la presse :
FARC
 

Liste noire : Colombie
 

Auteur : Front 34 des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) 
Fonction : Chef du Front 34 des FARC 
Type d'atteinte : Enlèvement ou séquestration
Lieu : Dabeida , Colombie
Date : 2 mai 2005
Etat de la procédure : En cours d’instruction
Nom et média de la victime : Hernán Echeverri, du bimensuel Urabá

Récit de l'affaire :
Hernán Echeverri, photographe du bimensuel Urabá Hoy, a été libéré le 17 avril 2005, près de la municipalité d’Apartadó, (nord-ouest du pays), après trois mois de captivité. La semaine précédente, les proches d’Echeverri avaient accepté de diffuser à la demande du Front 34 des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) un message dénonçant les "excès" des autorités de la région d’Antioquia. Aucune rançon n’aurait, en revanche, été payée. Le photographe avait été enlevé le 22 janvier à un barrage installé par le Front 34 des FARC dans la localité de Dabeiba (dans la région d’Urabá). http://www.rsf.org/article.php3 ?id_article=12395