Afrique Ameriques Asie Europe Moyen-Orient Internet Nations unies
 


Reporters sans frontières rend publique sa "liste noire" des ennemis de la liberté de la presse

La "liste noire" recense les noms de tous les individus s’étant rendus personnellement coupables de crimes ou de délits graves à l’encontre de journalistes ou de médias et qui continuent d’échapper à la justice.

L’organisation demande aux autorités des pays concernés que des enquêtes sérieuses et impartiales soient menées sur ces affaires et que les responsables soient jugés et sanctionnés.

Bangladesh


Liste noire dans ce pays :
Haque, Nurul (Leader du parti Jamaat-e-Islami)
Menaces de mort
Hossain, Mofazzal (Officier de police)
Enlèvement ou séquestration
Uddin, Sultan Salah (Leader du parti politique Jubodal)
Menaces de mort
Suman, Sayeed Hasan (Leader du parti politique Purba Bangla Communist Party (PBCP))
Attentat ou tentative d’attentat
Talukder, Shahidul Alam (député et dirigeant local du BNP (Bangladesh Nationalist Party))
Agression


Prédateur de la liberté de la presse :
Groupes islamistes armés
 

Liste noire : Bangladesh
 

Auteur : Suman, Sayeed Hasan 
Fonction : Leader du parti politique Purba Bangla Communist Party (PBCP) 
Type d'atteinte : Attentat ou tentative d’attentat
Lieu : Khulna , Bangladesh
Date : 11 février 2005
Etat de la procédure : En cours d’instruction
Nom et média de la victime : Club de la presse de Khulna

Récit de l'affaire :

Le 11 février, un groupe extrémiste maoïste, le Purba Bangla Communist Party (PBCP), a revendiqué l’attentat à la bombe commis une semaine auparavant devant le Club de la presse de Khulna (sud-ouest du pays). La lettre déposée dans la boîte aux lettres du quotidien Purbanchal basé à Khulna était signée de Sayeed Hasan Suman. Elle indiquait que de nombreux journalistes étaient dans le collimateur du PBCP et risquaient de subir le même sort que Sheikh Belaluddin Ahmed.

Lire l’article