Afrique Ameriques Asie Europe Moyen-Orient Internet Nations unies
 
Etre partenaire de Reporters sans frontières

1. LES ENTREPRISES * Elles nous aident à réaliser, distribuer et diffuser les albums de photographies

-  Les NMPP

Les Nouvelles Messageries de la presse parisienne diffusent gracieusement les albums de photographies de Reporters sans frontières, depuis la première édition, dans 16 000 points de vente et 25 pays. Elles contribuent également à leur promotion grâce à une mise en avant dans les kiosques et à l’implication exceptionnelle de tous les marchands de journaux.

-  Le SNDP et le UNDP

Le Syndicat National des Dépositaires de Presse et l’Union National des Diffuseurs de Presse permettent à Reporters sans frontières de collecter l’intégralité des recettes issues de la vente des albums de photographies en renonçant à leur commission.

-  Relay

Le réseau Relay s’associe à la mise en vente des albums photos et leur offre une remarquable visibilité.

-  Interforum Editis

Interforum Editis diffuse gracieusement les albums de photographies à la Fnac, dans les grandes surfaces (Carrefour, Casino, Monoprix et Cora), dans plus de 500 librairies en France et chez Alapage.com. Ces réseaux de distribution contribuent à leur promotion grâce à une très bonne mise en avant.

-  La Fnac

Chaque année, la Fnac apporte une aide financière à l’organisation pour la fabrication des albums de photographies et assure leur commercialisation à titre gracieux.

-  CFAO

CFAO apporte chaque année son soutien à la publication des albums photos.

-  France Loisirs

France Loisirs propose, sans commission, les albums photos à ses adhérents via son réseau de librairies et son catalogue.

-  A2Presse

A2Presse assure, à titre bénévole, la commercialisation des albums de photographies de l’organisation à travers ses catalogues d’offres d’abonnements presse et de son site Internet.

-  France Rail, AAP et Insert

Ces réseaux d’affichage offrent à Reporters sans frontières des espaces gracieux pour faire la promotion des albums de photographies et présenter les campagnes de sensibilisation de l’organisation. Ainsi, ils contribuent activement à l’augmentation constante des ventes des albums en les faisant connaître au plus grand nombre.

-  Sanofi-aventis groupe

Sanofi-aventis groupe est le plus ancien et le plus constant partenaire de Reporters sans frontières. Il sponsorise, depuis plus de vingt ans, des projets dédiés à la liberté d’expression. Partenaire principal des vingt ans de l’organisation, célébrés en 2005, sanofi-aventis a permis à l’association de s’offrir les plus belles « cimaises du monde » : les grilles du jardin du Luxembourg à Paris pour l’exposition « 20 photographes pour les vingt ans de Reporters sans frontières ».

-  Le Cabinet Jean Martin

Depuis plusieurs années, le cabinet d’avocats Jean Martin accompagne Reporters sans frontières dans toutes ses démarches juridiques.

-  Caisse des dépôts et consignations

Depuis plusieurs années, la Caisse des dépôts et consignation aide Reporters sans frontières à réaliser de nombreuses publications, dont les affiches mensuelles qui permettent d’attirer l’attention sur certaines situations alarmantes ou sur des points clés d’actualité.

-  Saatchi & Saatchi

Depuis 2002, Saatchi & Saatchi réalise gracieusement toutes les campagnes de communication de Reporters sans frontières.

-  Air France

Chaque année, Air France offre à Reporters sans frontières des billets d’avion qui lui permettent de réaliser des missions d’investigation dans le monde entier.

-  Benetton

A travers son centre de recherche publicitaire Fabrica, Benetton soutient Reporters sans frontières en réalisant gracieusement des campagnes institutionnelles pour sensibiliser le public aux actions de l’organisation.

-  Le réseau Insert

Le réseau Insert soutient Reporters sans frontières en lui offrant, chaque semaine, 700 panneaux sélectionnés dans son réseau parisien pour l’affichage du nouveau journal mural Qui-Vive !.

-  Le Bon Marché, Baccarat, Baume & Mercier, Intercontinental Paris Le Grand Hôtel, Le Sénat et Global Media Forum, Inc. apportent ponctuellement leur soutien à la liberté de la presse en reversant des dons à Reporters sans frontières ou en organisant des événements qui rendent hommage aux journalistes emprisonnés.

-  Camara

A l’occasion des vingt ans de Reporters sans frontières, le groupe Camara a conçu un sac à dos pour photographes vendu dans son réseau de magasins au profit de l’organisation.

-  Jean-Charles de Castelbajac

Le touche-à-tout de génie, Jean-Charles de Castelbajac, s’est associé aux vingt ans de l’organisation en lui offrant un dessin exclusif, décliné sur des T-shirts et des badges, vendus au profit des journalistes emprisonnés.

-  Profil One

Depuis deux ans, Profil One permet à Reporters sans frontières d’organiser des campagnes de publipostage.

-  Solidaripresse

Plus de 450 offres d’abonnement presse solidaires à tarifs exclusifs avec SOLIDARIPRESSE. A chaque abonnement 3,00 € seront reversés à RSF.

2. LES VILLES ET LES FESTIVALS

-  La ville de Bayeux

Avec Reporters sans frontières, la ville de Bayeux a choisi d’accueillir le mémorial des reporters. Un monument à la mémoire des 1 500 journalistes tués dans l’exercice de leur métier depuis 1944. La première pierre a été posée en octobre 2005.

-  Le Festival Visa pour l’image

Chaque année, le festival Visa pour image, dirigé par Jean-François Leroy, offre à l’organisation la possibilité d’informer les festivaliers sur les grands thèmes de la liberté de la presse dans le monde.

3. LES FONDATIONS

-  La Fondation de France

Depuis 1992, la Fondation de France s’associe à Reporters sans frontières pour remettre un prix qui récompense chaque année un journaliste qui, par son activité professionnelle, ses prises de position ou son attitude, a su témoigner de son attachement à la liberté de l’information ; un média qui incarne le combat pour le droit d’informer et d’être informé ; un défenseur de la liberté de la presse ; et un cyberdissident empêché de nous informer via Internet.

-  Open Society Institute

Depuis plus de deux ans, Reporters sans frontières a développé un secteur judiciaire afin de défendre la liberté de la presse devant les instances compétentes, lorsque cela est possible. Des missions d’investigation, des publications, des campagnes de sensibilisation sont mises en œuvre par l’organisation, selon la nature et l’urgence des exactions commises. L’Open Society Institute permet à Reporters sans frontières de financer cette activité.

-  National Endowment for Democracy

Cette organisation américaine à but non lucratif, qui a pour objectif de renforcer les institutions démocratiques dans le monde, apporte son soutien à Reporters sans frontières dans le cadre d’un projet d’assistance aux journalistes menacés et emprisonnés, et à ceux qui ne peuvent exercer librement leur métier.

4. LES PARTENAIRES INSTITUTIONNELS

-  L’Unesco

Depuis plusieurs années, l’Unesco permet à Reporters sans frontières de publier un guide pratique pour les journalistes qui a pour objectif de les informer sur les règles à suivre en zones de conflit, les premiers soins à apporter à un blessé, les protections dont bénéficie un journaliste dans un conflit armé, les règles et procédures d’enquête sur les atteintes à la liberté de la presse, etc.

-  Le Premier ministre français

Chaque année, le Premier ministre apporte son soutien au travail de recherche sur les atteintes à la liberté de la presse dans le monde, cœur de l’activité de Reporters sans frontières. Ceci permet entre autres d’éditer un rapport annuel qui dresse un bilan des atteintes à la liberté de la presse sur l’année écoulée, publié à l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, le 3 mai.

-  L’Organisation internationale de la Francophonie

Depuis trois ans, Reporters sans frontières a mis en place, avec l’Agence intergouvernementale de la Francophonie le réseau « Presse et démocratie » pour promouvoir la liberté de la presse en Afrique francophone. Des campagnes de sensibilisation sont publiées par une soixantaine de journaux partenaires et un prix est remis chaque année à des journalistes, dans quatre catégories (Presse écrite, Radio, Photo, Dessins de presse), en partenariat avec Radio France internationale et l’Ecole des métiers de l’information-cfd.

-  Le ministère français des Affaires étrangères

Chaque année, le ministère des Affaires étrangères soutient Reporters sans frontières dans la mise en œuvre de projets spécifiques : fonds d’assistance pour les journalistes emprisonnés, développement d’un programme de renforcement de la sécurité pour les journalistes indépendants travaillant en zone de conflit... Grâce à un projet d’envergure, le ministère des Affaires étrangères permet également à Reporters sans frontières de développer son réseau international.

-  Le Conseil régional Ile-de-France

Le Conseil régional Ile-de-France soutient activement les activités de Reporters sans frontières en l’aidant à organiser la vente aux enchères « Photos de stars » et en étant à ses côtés lors de manifestations spécifiques, notamment lors de la prise en otages de journalistes en Irak.

5. AUTRES

-  Datapresse

DATAPRESSE est spécialisée dans la conception et la mise en oeuvre d’outils dédiés aux professionnels des Relations Presse et de la Communication.




 


Présentation de Reporters sans frontières

Contactez-nous
dans le monde
en France

Rapport d’activité 2006
I. La situation de la liberté de la presse dans le monde en 2007
II. L’année 2006
III. Les modes d’action de Reporters sans frontières
IV. Comment nous aider

comptes
Structure des charges et des produits
Utilisation des fonds
Consultation des comptes : comptes annuels au 31/12/2007

publications
Tunisie, le livre noir
Algérie, le livre noir
Chine, Le livre noir
Cuba, le livre noir
Internet sous surveillance
Israël/Palestine, le livre noir
La guerre en Irak, Le livre noir
Le Guide pratique du journaliste
Le Tour du monde de la liberté de la presse

L'agenda de Reporters sans frontières