Afrique Ameriques Asie Europe Moyen-Orient Internet Nations unies
 


Reporters sans frontières rend publique sa "liste noire" des ennemis de la liberté de la presse

La "liste noire" recense les noms de tous les individus s’étant rendus personnellement coupables de crimes ou de délits graves à l’encontre de journalistes ou de médias et qui continuent d’échapper à la justice.

L’organisation demande aux autorités des pays concernés que des enquêtes sérieuses et impartiales soient menées sur ces affaires et que les responsables soient jugés et sanctionnés.

R.D. Congo


Liste noire dans ce pays :
Capitaine "Jules" (Responsable de la Garde républicaine à Kisangani)
Agression
 

Liste noire : R.D. Congo
 

Auteur : Capitaine "Jules" 
Fonction : Responsable de la Garde républicaine à Kisangani 
Type d'atteinte : Agression
Lieu : Kisangani , R.D. Congo
Date : 24 avril 2006
Etat de la procédure : Aucune procédure en cours
Nom et média de la victime : Anselme Masua, Radio Okapi

Récit de l'affaire :
Le journaliste Anselme Masua avait été envoyé par son employeur couvrir le début du recensement des troupes de l’unité attachée à la présidence de la République appelée “Garde républicaine”. Ces troupes doivent être réformées avant d’intégrer la nouvelle armée nationale congolaise. Clairement identifié comme un journaliste de Radio Okapi, Anselme Masua a été insulté, ainsi que sa radio et la MONUC, dès son entrée dans le camp, par le capitaine "Jules”, responsable du détachement de la Garde républicaine. Ses hommes l’ont alors frappé sur le crâne et dans le dos à plusieurs reprises. Le journaliste a ensuite été raccompagné par le capitaine lui-même à son bureau, au siège de la MONUC.