Afrique Ameriques Asie Europe Moyen-Orient Internet Nations unies
 
IranMahmoud Ahmadinejad
Président de la République

(JPEG) Le gouvernement de Mahmoud Ahmadinejad continue de restreindre la liberté d’expression. Elu à la tête de l’Etat en août 2005, le président ultraconservateur s’est entouré d’anciens officiers des Gardiens de la Révolution qu’il a placés à la tête des principaux ministères et institutions du pays. Si des médias conservateurs, proches du pouvoir, critiquent parfois la politique du Président, les journaux réformateurs - trop progressistes aux yeux de Téhéran et sans aucun soutien politique - ne bénéficient pas de la même marge de manœuvre. Les journalistes indépendants sont régulièrement convoqués par les services secrets et peuvent être détenus au secret pendant des semaines, sans pouvoir contacter leur famille ou leur avocat. En 2007, plus de cinquante journalistes ont été incarcérés dans le pays. Les dysfonctionnements de l’appareil judiciaire permettent au régime de harceler et d’arrêter facilement les journalistes et toutes les voix indépendantes qui osent encore s’élever en Iran. Le gouvernement refuse toujours de mettre fin au monopole étatique sur les médias audiovisuels et la possession d’une parabole satellitaire demeure interdite. Les médias étrangers sont placés sous étroite surveillance et leurs correspondants locaux peuvent se voir retirer leur carte de presse à tout moment. Les organisations internationales obtiennent très rarement l’autorisation de se rendre en Iran. Reporters sans frontières a demandé des visas pour se rendre dans le pays, à maintes reprises au cours des dix dernières années. En vain.

PDF - 37.7 ko
Téléchargez son CV
Prédateurs
Derrière les violations de la liberté de la presse se cachent des responsables et des commanditaires. Qu’ils soient président, ministre, chef d’état-major, chef religieux ou leader d’un groupe armé, ces prédateurs de la liberté de la presse ont le pouvoir de censurer, emprisonner, enlever, torturer et, dans les pires des cas, assassiner des journalistes. Pour mieux les dénoncer, Reporters sans frontières dresse leurs portraits.

Groupes islamistes armés
Afghanistan, Irak, Pakistan
Abdallah Ibn Al-Saoud
Arabie saoudite
Ilham Aliev
Azerbaïdjan
Alexandre Loukachenko
Bélarus
Than Shwe
Birmanie
Hu Jintao
Chine
"Aigles noirs"
Colombie
FARC
Colombie
Kim Jong-il
Corée du Nord
Raúl Castro
Cuba
Issaias Afeworki
Erythrée
ETA
Espagne
Yahya Jammeh
Gambie
Teodoro Obiang Nguema
Guinée Equatoriale
Ali Khamenei
Iran
Les forces de défense israéliennes
Israël
Noursultan Nazarbaïev
Kazakhstan
Choummaly Sayasone
Laos
Mouammar Kadhafi
Libye
Police Star Force
Maldives
Cartels de la drogue
Mexique
Groupes armés
Népal
State Security Service (SSS)
Nigeria
Islam Karimov
Ouzbékistan
Vladimir Poutine
Russie
Paul Kagame
Rwanda
Al-Shabaab
Somalie
Mohamed Dhere et Mohamed Warsame Darwish
Somalie
Gotabhaya Rajapakse, secrétaire d’Etat à la Défense
Sri Lanka
Bachar el-Assad
Syrie
La Force exécutive
Territoires palestiniens, Bande de Gaza
Les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne
Territoires palestiniens, Cisjordanie
Zine el-Abidine Ben Ali
Tunisie
Gourbangouly Berdymoukhamedov
Turkménistan
Nong Duc Manh
Vietnam
Robert Mugabe
Zimbabwe