Afrique Ameriques Asie Europe Moyen-Orient Internet Nations unies
 
 
Structure des charges et des produits | Utilisation des fonds | Consultation des comptes : comptes annuels au 31/12/2005

Structure des charges et des produits

La situation financière de Reporters sans frontières est restée saine en 2005, exercice marqué par le 20e anniversaire de l’association.
Le résultat s’est établi à +17 082 €, tandis que les produits totaux se sont élevés à 3 820 098 €, soit une hausse de 18% par rapport à 2004. Cette croissance s’explique par le mécénat exceptionnel consenti par sanofi aventis et la poursuite des efforts d’autofinancement, qui ont permis de compenser la baisse des subventions publiques. (Consulter nos comptes 2005)

(GIF)

Au cœur de l’action de Reporters sans frontières, la recherche et le travail de sensibilisation permettent de dénoncer les atteintes à la liberté de la presse et de mobiliser la presse internationale afin d’obtenir la libération de journalistes, la publication d’un journal censuré, ou la condamnation des responsables d’exactions graves à l’encontre des professionnels de la presse.

  • La recherche consiste à recueillir et à analyser l’information sur les atteintes à la liberté de la presse partout dans le monde, à organiser des missions d’enquête, à suivre la situation des journalistes emprisonnés.
  • Les actions de sensibilisation ont pour objectif d’informer le public et de peser sur les gouvernements qui ne respectent pas le droit d’informer et d’être informé.
    (Pour en savoir plus sur les actions de sensibilisation)

Lorsque la liberté de la presse est gravement menacée dans un pays, Reporters sans frontières organise des missions d’enquête et d’assistance qui permettent de mieux connaître les conditions de travail des journalistes, d’enquêter sur des cas de journalistes emprisonnés ou assassinés et rencontrer les autorités.
(Pour en savoir plus sur les missions)

Le fonds d’assistance permet d’apporter une aide d’urgence médicale, juridique ou matérielle aux reporters et aux médias en difficulté.
(Pour en savoir plus sur le fonds d’assistance)

Deux publications annuelles, le bilan annuel et le classement mondial, mesurent le degré de liberté dont bénéficient les journalistes et les médias. Ils sont devenus des ouvrages de référence pour tous ceux qui s’intéressent à ces problématiques.

Deux albums de photographies sont publiés à l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse (mai) et la Journée de soutien aux journalistes emprisonnés (novembre). Un hors-série consacré au Tour de France a également été vendu durant l’été 2005, une initiative reconduite en 2006, à l’occasion de la Coupe du monde de football.
(Pour en savoir plus sur les publications)

Pour en savoir plus sur les actions menées en 2005

(GIF)

Ressources propres :
Au total, les ressources propres atteignent 1 873 248 € en 2005, soit +1% par rapport à 2004, mais ne représentent que 54% de nos produits totaux (contre 67% en 2004 et 58% en 2003).

Les ressources propres sont constituées de :

  • La vente des trois albums de photographies et des trois calendriers de fin d’année, qui a progressé de +10% par rapport à 2004 et concentre désormais 85% des ressources propres,
  • Le revenu de la publicité insérée dans les trois albums (13%),
  • Les opérations ponctuelles, ventes aux enchères au profit de l’association,
  • Les abonnements à La Lettre de Reporters sans frontières.

Mécénat :
Le mécénat, c’est-à-dire le soutien d’institutions privées, françaises ou étrangères, a permis d’accompagner la célébration de l’anniversaire de l’association. Ces recettes ont ainsi augmenté de 10% en 2004 à 27% en 2005, grâce à sanofi aventis, mais aussi la FNAC, la CFAO, Ouest-France ou Baume & Mercier.

Par ailleurs, en partenariat avec Camara, l’association a produit des sacs à dos aux couleurs de Reporters sans frontières. En outre, l’UNESCO a financé la réédition du Guide pratique du journaliste et, avec la Caisse des Dépôts, le Guide du blogger et du cyberdissident. Reporters sans frontières a eu la chance de recevoir, avec les Dames en blanc et l’avocate nigériane Hauwa Ibrahim, le prix Sakharov, décerné par le Parlement européen aux défenseurs de la liberté de l’esprit.

Les subventions par des fondations privées (Open Society Foundation, Center for a Free Cuba, Fondation de France, National Endowment for Democracy) ont légèrement progressé, du fait du projet Afrique soutenu par la NED et du remboursement par le Center for a Free Cuba de la réédition de la revue interdite De Cuba.

Financements publics :
La part des financements publics a baissé dans le budget global (10% en 2005 contre 19% en 2004).

Les financements publics proviennent des services du Premier ministre et du Ministère des Affaires Etrangères, ainsi que de l’Organisation Internationale de la Francophonie.

Enfin, certains partenaires apportent une contribution en nature essentielle pour l’association :

Les albums de photographies de Reporters sans frontières existent grâce à une chaîne de partenaires :

  • Les NMPP, le SNDP et l’UNDP, le réseau Relay et Interforum Editis distribuent gratuitement nos albums de photographies. France Rail, AAP et Insert en assurent la promotion.

  • France Loisirs propose, sans commission, les albums photos à ses adhérents via son réseau de librairies et son catalogue.
  • La FNAC, Carrefour, Casino, Monoprix, Cora, les sites Internet alapage.com, fnac.com et amazon.fr, A2Presse et plus de 300 librairies en France les proposent à leurs clients.
  • L’équipe de l’agence Saatchi & Saatchi conçoit et réalise toutes les campagnes de communication de Reporters sans frontières.

De nombreux médias apportent une importante contribution en offrant, tout au long de l’année, des espaces publicitaires gracieux pour diffuser les campagnes de communication de Reporters sans frontières.

Pour consulter les comptes 2004