Afrique Asie Europe Moyen-Orient Internet Nations unies
 
Cuba19.10.2006

Internet à Cuba : un Réseau sous surveillance

Reporters sans frontières publie un rapport intitulé "Internet à Cuba : un Réseau sous surveillance", qui donne le résultat de tests réalisés sur l’île en août 2006. Le document comporte une étude des procédures de contrôle du Net par les autorités, ainsi que le témoignage d’une journaliste française ayant passé plusieurs semaines dans le pays cet été.

Extrait :

(JPEG) "Avec moins de deux internautes pour 100 habitants, Cuba figure parmi les pays les plus en retard en matière d’Internet. Il est de loin le plus mal loti d’Amérique latine - le Costa Rica fait 13 fois mieux - et se situe au niveau de l’Ouganda ou du Sri Lanka. Sur une île qui se targue d’avoir l’un des niveaux d’éducation les plus élevés de la planète, ce constat a de quoi surprendre. Les autorités défendent ce bilan catastrophique en blâmant l’embargo américain, qui les empêcherait de s’équiper du matériel nécessaire au développement du Réseau. Elles expliquent notamment que, ne pouvant pas se raccorder à l’Internet mondial par le biais de câbles optiques sous-marins, elles en sont réduites à utiliser des connexions satellitaires coûteuses et moins efficaces. Cet argument peut en effet expliquer la lenteur de l’Internet cubain et les files d’attente interminables devant les cybercafés. Mais il ne justifie en rien le système de contrôle et de surveillance du Réseau mis en place par les autorités. Dans un pays où les médias sont à la botte du pouvoir, empêcher la circulation d’informations indépendantes sur Internet est naturellement devenu fune priorité.

L’enquête menée par Reporters sans frontières révèle que le gouvernement cubain utilise plusieurs leviers pour s’assurer que ce média n’est pas utilisé de manière "contre-révolutionnaire". Tout d’abord, il a peu ou prou interdit les connexions privées au Réseau. Pour surfer ou consulter leurs e-mails, les Cubains doivent donc obligatoirement passer par des points d’accès publics (cybercafés, universités, "clubs informatiques pour la jeunesse", etc), où il est plus facile de surveiller leur activité. Ensuite, la police cubaine a installé, sur tous les ordinateurs des cybercafés et des grands hôtels, des logiciels qui déclenchent un message d’alerte lorsque des mots-clés "subversifs" sont repérés. Le régime s’assure par ailleurs que les opposants politiques et les journalistes indépendants n’accèdent pas à Internet. Pour ces derniers, communiquer avec l’étranger est un véritable chemin de croix. Enfin, le gouvernement mise sur l’autocensure. A Cuba, on peut être condamné à vingt ans de prison pour quelques articles "contre-révolutionnaires" publiés sur des sites étrangers et à cinq ans simplement pour s’être connecté au Net de manière illégale. Peu d’internautes osent défier la censure de l’Etat et prendre un tel risque."

PDF - 451.5 ko
RAPPORT COMPLET

L’organisation lance une cybermanifestation les 7 au 8 novembre 2006. Pendant ces "24h contre la censure du Net", mobilisez-vous sur www.rsf.org


Créer votre blog avec Reporters sans frontières : www.rsfblog.org





Les informations actualisées sur les journalistes cubains emprisonnés
Communiqués Amériques
3.06 - Honduras
Le journaliste Andrés Torres, séquestré pendant dix-huit jours, libéré après paiement d’une rançon
3.06 - Etats-Unis / Egypte
Reporters sans frontières demande à Barack Obama d’évoquer la liberté d’expression en Egypte lors de son allocution du 4 juin au Caire
29.05 - Venezuela
Acharnement gouvernemental contre la chaîne Globovisión : lettre ouverte au Président Hugo Chávez
27.05 - Mexique
Un journaliste spécialiste de faits-divers assassiné dans l’État de Durango
20.05 - Cuba
“N’importe qui peut naviguer sur Internet... sauf s’il est cubain”

les archives Amériques
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000

Rapports
17.03.2008 - Cuba
Cinq ans après le ‘Printemps noir’, les journalistes indépendants font de la résistance
5.06.2007 - Venezuela
Fermeture de Radio Caracas Televisión : la consolidation d’une hégémonie médiatique
22.05.2007 - Colombie
Paramilitaires : des ‘Aigles noirs’ prêts à fondre sur la presse
16.03.2006 - Cuba
18 mars 2003 - 18 mars 2006 : trois ans après le printemps noir, la presse indépendante refuse de rester dans l’ombre
21.06.2005 - Mexique
Assassinat, impunité et autocensure : la dure condition des journalistes frontaliers
6.07.2004 - Haïti
La liberté de la presse retrouvée : un espoir à entretenir
25.06.2003 - Cuba
Les correspondants étrangers sous étroite surveillance
25.06.2003 - Cuba
L’exception catholique
20.06.2003 - Cuba
Internet sous surveillance
10.04.2003 - Venezuela
Entre autoritarisme du Président et intolérance des médias
20.12.2002 - Colombie
Arauca : l’information en danger
5.12.2002 - Cuba
L’information, chasse gardée de l’Etat
3.10.2002 - Brésil
Bahia : une culture de l’impunité ? Enquête sur l’assassinat du journaliste Manuel Leal de Oliveira
10.09.2002 - Haïti
Zéro tolérance pour la presse : enquête sur l’assassinat du journaliste Brignol Lindor
22.11.2001 - Colombie
LA PRESSE "OBJECTIF MILITAIRE" : Les groupes armés contre la liberté de la presse
11.10.2001 - Etats-Unis
Entre tentation patriotique et autocensure
Les médias américains dans la tourmente de l’après-11 septembre
25.03.2001 - Haïti
Qui a tué Jean Dominique ?
1er.09.2000 - Cuba
Harcèlement, exil, incarcération
Une centaine de journalistes indépendants face à l’Etat

Signez les pétitions