Afrique Ameriques Asie Europe Moyen-Orient Internet Nations unies
 
Prêt de gilets pare-balles, de casques et de balises de détresse personnelles

(JPEG) L’organisation prête gracieusement des gilets pare-balles et des casques de protection aux journalistes indépendants. Donnés par le ministère français de la Défense, les gilets de catégorie 3 ont été teints en noir et comportent le message "PRESS" à l’avant et au dos. Ils sont disponibles en trois tailles (petit, moyen, grand) et pèsent environ 14 kilos. Un chèque de caution d’un montant de 900 euros est exigé. La durée maximale de prêt est de deux mois.

(JPEG) Les casques composites sont de couleur blanche et dotés de la mention "TV". Leur poids est de 1,510 kg. Les conditions de prêt sont les mêmes que pour le gilet pare-balles, mais le montant du chèque de caution s’élève à 250 euros.

Deux gilets et deux casques ne portent aucune inscription.

(JPEG) Deux balises de détresse personnelles peuvent également être empruntées auprès de l’organisation. De taille et de poids réduits, ces balises, fournies par la société Sierra Echo, sont dotées d’un système de localisation GPS et permettent aux secours de localiser immédiatement son porteur, en cas d’urgence, partout dans le monde. De plus en plus de journalistes se munissent d’une telle balise lorsqu’ils partent dans des zones à risques ou mal couvertes par un téléphone satellite ou GSM. 

Un chèque de caution d’un montant de 900 euros est demandé. Les journalistes doivent également remplir un formulaire de mission donnant leur destination précise, leurs coordonnées et celles de la personne à prévenir en cas de besoin.

Pour bénéficier d’un ou de plusieurs éléments de ce pack de protection des journalistes, s’adresser à Reporters sans frontières : securite@rsf.org ou safety@rsf.org.

Pour le moment, ce matériel est uniquement disponible au siège de l’organisation, à Paris.

Télécharger le descriptif technique des gilets pare-balles et des casques de protection

Télécharger la plaquette de présentation des balises de détresse



Les autres éléments du dispositif :

Une assurance pour les journalistes indépendants

Les trousses de premiers secours

SOS Presse, la hotline pour les journalistes en difficulté

Le guide pratique du journaliste

La Charte sur la sécurité des journalistes et la résolution 1738 du Conseil de sécurité des Nations unies

Des stages de formation pour les reporters en mission périlleuse


--> Retour au menu