Afrique Ameriques Asie Europe Moyen-Orient Internet Nations unies
 
Les projets de développement

Afin de garantir le maintien et le développement de médias et d’organisations de défense de la liberté d’expression locaux, Reporters sans frontières met en place des projets d’assistance spécifiques et de long terme.

Le soutien à la presse locale

Le Journal des journaux au Tchad

(JPEG) Le 27 mars 2008, Reporters sans frontières a versé une allocation pour soutenir financièrement la parution du Journal des journaux, une édition unique réunissant la plupart des hebdomadaires indépendants tchadiens. La publication, tirée à 10 000 exemplaires et vendue 200 francs CFA, est composée de 12 pages conçues par les journalistes de six médias (N’Djamena Hebdo, Le Temps, Notre temps, l’Observateur, Le Miroir et la radio FM-Liberté). Cette édition comporte un plaidoyer pour la liberté de la presse au Tchad, et notamment pour l’abrogation de la loi sur la presse, adoptée par ordonnance le 20 février alors que le pays était sous le régime de l’état d’urgence.







Le Kabul Weekly en Afghanistan

(JPEG) En 2007, Reporters sans frontières a apporté un soutien financier important à l’hebdomadaire indépendant afghan Kabul Weekly. Cette publication, dirigée par le journaliste Faheem Dashty, est réapparue dans les kiosques après plusieurs mois d’absence dus à des difficultés économiques. En novembre 2006, le Kabul Weekly, créé en 1993 et relancé quelques semaines seulement après la chute des taliban en janvier 2002, avait cessé de paraître par manque de revenus publicitaires. Grâce à l’aide fournie, la direction du Kabul Weekly a pu acquérir de nouveaux équipements et a renforcé sa rédaction.






Le soutien aux organisations de défense de la liberté d’expression

Journalistes en danger (JED) en République démocratique du Congo

(JPEG) Reporters sans frontières soutient financièrement, depuis plusieurs année, Journaliste en danger (JED), une organisation indépendante de défense de liberté de la presse, créée à Kinshasa à l’initiative d’un groupe de journalistes congolais. Reporters sans frontières prend en charge le loyer ainsi que certains frais de fonctionnement de JED.

(JPEG)
Marche de protestation contre l’assassinat de Franck Ngyke

Projets de développement en Irak

-  En mars 2006, trois ans après le début de la guerre en Irak, Reporters sans frontières a annoncé la mise en place d’un fonds de soutien pour les familles de journalistes tués en Irak.

Les vingt premières bourses ont été accordées lors d’une mission au Kurdistan du 2 au 6 avril 2007 à des familles de journalistes tués. Une partie de ce fonds de soutien a également permis à des journalistes blessés lors d’attentats, d’attaques ou d’enlèvements, de recevoir des soins médicaux adaptés.

En mai 2007, lors d’une nouvelle mission de l’organisation à Bagdad, une délégation a apporté une aide financière à 57 familles de journalistes tués dans le reste de l’Irak.

-  (JPEG) Le 5 décembre 2007, le 16e Prix Reporters sans frontières- Fondation de France dans la catégorie « Défenseur de la liberté de la presse » a été remis à l’Observatoire irakien de la liberté de la presse (JFO)qui a été primé pour son travail essentiel de dénonciation des innombrables violences commises envers les professionnels des médias. Le prix était doté de 2500 Euros. Le JFO a été créé en 2004, après que de nombreux journalistes ont été emprisonnés et malmenés par les forces de l’ordre irakiennes. Les membres fondateurs ont pour la plupart été victimes de brutalités policières et ont décidé d’unir leurs forces pour venir en aide aux journalistes emprisonnés. Cette organisation est devenue en quelques années l’une des sources les plus fiables pour recenser les atteintes à la liberté de la presse en Irak.






L’assistance aux journalistes et médias en difficulté
- Les projets de développement
- Les bourses d’assistance

La défense des journalistes réfugiés

Liens et partenaires

Reporters sans frontières demande aux Etats de l’Union européenne de se mobiliser pour protéger les journalistes réfugiés