Afrique Ameriques Europe Moyen-Orient Internet Nations unies
 
Thaïlande9.02.2009

Sa Majesté l’intouchable - "Censure et emprisonnements : les abus au nom du crime de lèse-majesté en Thaïlande”

(JPEG)
©AFP

Il est indéniable que le roi Bhumipol Adulyadej, sur le trône depuis le 5 mai 1950, jouit d’une très grande popularité en Thaïlande. Le régime est celui d’une monarchie constitutionnelle qui lui assigne le rôle de chef de l’Etat et de protecteur des religions. Couronné sous le nom dynastique de Rama IX, Bhumipol Adulyadej, né en 1927, a fait ses études en Suisse et a toujours montré un intérêt particulier au développement agricole et économique du pays.

La dévotion envers le roi est immense en Thaïlande. Ainsi, tous les lundi, des centaines de milliers de Thaïs portent un T-shirt jaune, couleur du lundi, en l’honneur de Bhumipol Adulyadej, né ce jour-là. Mais l’absence de critiques à l’encontre du roi, de sa famille ou du système monarchique, n’est pas seulement liée à une attitude respectueuse envers le monarque. Il existe des lois très strictes qui punissent la libre parole sur cette question.

Aujourd’hui, des milliers de sites Internet sont censurés en Thaïlande. La peur règne dans les milieux intellectuels. Un ressortissant Australien est détenu comme un criminel pour avoir écrit quelques lignes sur un prince thaï. Comment en est-on arrivé là ?

Depuis le 20 décembre 2008, un nouveau gouvernement dirige la Thaïlande. L’une de ses priorités est de réguler la Toile. Un peu plus d’un mois après son entrée en fonctions, près de 4 000 sites Internet ont été bloqués en raison de leur “contenu portant atteinte à la monarchie”. Selon le ministère de la Justice, 10 000 sites comporteraient des commentaires et des articles critiquant la monarchie. La nouvelle ministre de l’Information, Ranongruk Suwanchawee, a décidé de consacrer 80 millions de bahts (près de 1,7 million d’euros) à la création d’un réseau de filtrage de l’Internet (“war room”) dans le royaume.

Selon les informations recueillies pas Reporters sans frontières, il semble qu’une réforme des lois sur le crime de lèse-majesté ne pourrait venir que du palais. C’est pour cette raison que notre organisation s’adresse directement au souverain pour lui demander de trouver une solution à cette crise qui met en péril la liberté d’expression dans le royaume.

Mais, à 81 ans, le monarque est en fin de règne. Se pose également la question de la succession. Le prince héritier Wachiralongkorn sera-t-il aussi populaire que son père ? Et si ce n’était pas le cas, les autorités utiliseront-elles la loi sur le crime de lèse-majesté pour réprimer encore plus sévèrement toutes les critiques ?

La Thaïlande est à juste titre un modèle de liberté de la presse en Asie du Sud-Est. La presse est libre et variée, mais les journalistes ont tous un point en commun : ils s’auto-censurent pour ce qui touche à la monarchie.

Face à cette situation, Reporters sans frontières appelle à une réforme rapide des lois régissant le crime de lèse-majesté. Outre la censure sur Internet, ce délit aurait déjà permis l’incarcération d’une centaine de personnes. Ce rapport raconte notamment l’histoire de six personnes victimes d’une enquête ou d’une condamnation pour crime de lèse-majesté. “Quiconque diffame, insulte ou menace le roi, la reine, le prince héritier ou le régent” commet un crime de lèse-majesté. Les contrevenants risquent “de trois à quinze ans de prison” (art 112 du code pénal de Thaïlande relatif aux offenses à la sécurité nationale). Il y a dix ans, Amnesty International affirmait que “le dernier cas de l’utilisation de cette loi dat[ait] de 1991” ! Désormais, il ne se passe plus une journée sans que l’Alliance du peuple pour la démocratie (PAD), l’un des partis représentés dans le gouvernement, ne redouble d’effort pour faire taire les critiques. Tout cela au nom du respect du roi.


Télécharger le rapport "Son intouchable Majesté - Censure et emprisonnement : les abus au nom du crime de lèse-majesté"

PDF - 244.3 ko
Son intouchable Majesté





  dans ce pays
20.05 - Thaïlande
Après Internet, le gouvernement veut mettre en place une censure sur la radio et la télévision
27.04 - Thaïlande
Levée de la censure sur certains sites Internet
3.04 - Thaïlande
Un internaute condamné à dix ans de prison pour crime de “lèse-majesté”
3.03 - Thailande
Un grand reporter suisse arrêté et interdit de quitter le royaume
21.02 - Thaïlande
Harry Nicolaides gracié et libéré : un « immense soulagement »

dans le rapport annuel
Thaïlande rapport annuel 2002
Thaïlande - Rapport annuel 2003

Communiqués Asie
3.06 - Corée du Nord
Reporters sans frontières appelle à la clémence en faveur de Laura Ling et Euna Lee
3.06 - Afghanistan
Un journaliste de Khost arrêté par les forces américaines
3.06 - Chine
"L’homme face aux chars", la photo la plus célèbre du mouvement de Tiananmen devant l’ambassade de Chine à Paris
2.06 - Chine
Twitter, YouTube, Flickr, Blogger bloqués : les Chinois privés du Web 2.0
2.06 - Sri Lanka
Un militant de la liberté de la presse violemment agressé à Colombo

les archives asie
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000

Rapports
2.04 - Pakistan
Mission d’enquête dans la vallée de Swat, la "vallée de la peur"
16.03 - Afghanistan
Rapport d’enquête : A l’approche de l’élection présidentielle, la situation de la liberté de la presse se dégrade
21.01 - Sri Lanka
Des organisations internationales de défense de la liberté de la presse condamnent la "culture d’impunité et d’indifférence" au Sri Lanka
10.10 - Chine
Reporters sans frontières vous invite à un "Voyage au cœur de la censure d’Internet" à l’occasion du Congrès du Parti communiste chinois.
24.08 - Sri Lanka
"Jaffna : une presse sous l’emprise de la terreur"
19.07 - Maldives
Une presse dynamique sous pression : une analyse indépendante de la situation de la liberté de la presse aux Maldives
30.09 - Chine
Xinhua : la plus grande agence de propagande du monde
2.05 - Philippines
52 journalistes tués depuis le retour de la démocratie en 1986
3.03 - Pakistan
Qui a tué Amir Nawab Khan et Allah Noor Wazir ?
22.10 - Corée du Nord
Le journalisme au service du totalitarisme
13.07 - Sri Lanka
Neuf recommandations pour améliorer la situation de la liberté de la presse
25.03 - Sri Lanka
Les crimes impunis de la Division de la sécurité présidentielle
12.05 - Chine
"Vivre dangereusement sur le Net"
15.11 - Népal
Rapport d’enquête sur la torture et les détentions arbitraires
11.11 - Afghanistan
Un an après la chute des taliban, où en est la liberté de la presse ?
6.08 - Chine
Internet : Chronique de la répression.
17.06 - Bangladesh
Une violence exacerbée met en danger la liberté de la presse
16.04 - Népal
Torture, détentions arbitraires et autocensure

les petitions
Birmanie
Nay Phone Latt et Zarganar
Thaïlande
Suwicha Thakor
Viêt-nam
Nguyen Van Dai et Le Thi Cong Nhan
Viêt-nam
Truong Quoc Huy
Afghanistan
Sayed Perwiz Kambakhsh