Afrique Ameriques Europe Moyen-Orient Internet Nations unies
 
Chine12.05.2009

Sichuan : la presse étrangère empêchée de travailler un an après le tremblement de terre

Reporters sans frontières condamne fermement l’attitude des autorités chinoises à l’occasion de l’anniversaire du tremblement de terre du Sichuan, qui a fait plusieurs dizaines de milliers de morts. Les autorités chinoises empêchent les journalistes étrangers d’enquêter sur la reconstruction et l’aide aux victimes dans les zones touchées par le séisme. De nombreux cas de pressions, de violences et de menaces ont été recensés. Les autorités chinoises leur reprochent d’être des "fauteurs de troubles".

"Pourquoi les autorités chinoises persistent-elles à empêcher les journalistes étrangers d’enquêter sur l’anniversaire du tremblement de terre du Sichuan, alors qu’elles ont accordé en 2007 l’autorisation aux quelque 700 journalistes étrangers accrédités d’enquêter librement en Chine, à l’exception du Tibet ? Nous demandons aux autorités chinoises de cesser d’entraver le travail des journalistes étrangers dans le Sichuan et de leur permettre d’entrer en contact avec les victimes et les familles des défunts", a déclaré l’organisation.

Dès le 6 mai, le FCCC, le Club des correspondants étrangers de Chine, une "organisation illégale" selon Pékin, avait appelé ses membres à "redoubler de prudence" face à "une situation de plus en plus volatile".

Une équipe de la télévision finlandaise a été encerclée et bousculée à Fuxin par dix hommes de la sécurité civile. Du matériel a également été détérioré. "C’était très violent", a déclaré la journaliste Katri Makkonen.

Dans la même localité, un correspondant du quotidien britannique Financial Times a dû interrompre son interview de parents endeuillés après avoir été encerclé par une douzaine d’hommes, dont l’un a tenté de lui arracher sa caméra avant de le frapper au bras.

La correspondante en Chine de Radio France, Dominique André, a été encerclée dans la localité de Juyuan par quatre fourgons de police et entre 15 et 20 hommes en uniforme. Elle n’avait pas encore commencé à recueillir des témoignages. "C’est la première fois que je suis physiquement empêchée de travailler, sans violence, mais fermement. Je n’avais rien fait si ce n’est que je n’avais pas à être là", a-t-elle déclaré à l’AFP.

Une équipe de l’AFP a été sommée de quitter le village de Wufu, en dépit d’une autorisation de travail. Deux jours plus tard, elle a été chassée de Juyuan, un autre village, et le 11 mai, de nouveau, chassée d’une localité touchée par le séisme.

Le 6 mai 2009, Hou Xiongfei, numéro deux de la propagande du Sichuan, s’en est pris aux journalistes occidentaux cherchant à se mettre en contact avec la population. "Ils ne viennent pas dans la zone de la catastrophe pour enquêter, mais pour exciter les gens et leur demander de s’organiser (contre le gouvernement)", a-t-il déclaré.

La presse chinoise a , quant à elle, préféré multiplier les reportages positifs sur des survivants héroïques ou sur la reconstruction.

Le cyberdissident Huang Qi est détenu depuis le 10 juin 2008 à Chengdu (capitale du Sichuan) pour avoir publié des articles sur son site Internet www.64tianwang.com concernant la situation humanitaire de la province lors du tremblement de terre du 12 mai. Il y a notamment dénoncé la mauvaise gestion de l’aide internationale par les autorités locales.




dans ce pays
3.06 - Chine
"L’homme face aux chars", la photo la plus célèbre du mouvement de Tiananmen devant l’ambassade de Chine à Paris
2.06 - Chine
Twitter, YouTube, Flickr, Blogger bloqués : les Chinois privés du Web 2.0
2.06 - Chine
Vingt ans de censure : comment les autorités imposent le silence sur le massacre de la place Tiananmen
24.04 - Chine
Un journaliste tibétain arrêté risque la torture
25.03 - Chine
Reporters sans frontières dénonce le blocage de YouTube

dans le rapport annuel
Chine - Rapport annuel 2008
Chine - Rapport annuel 2007
Chine - Rapport annuel 2006

Communiqués Asie
3.06 - Corée du Nord
Reporters sans frontières appelle à la clémence en faveur de Laura Ling et Euna Lee
3.06 - Afghanistan
Un journaliste de Khost arrêté par les forces américaines
2.06 - Sri Lanka
Un militant de la liberté de la presse violemment agressé à Colombo

les archives asie
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000

Rapports de missions
2.04.2009 - Pakistan
Mission d’enquête dans la vallée de Swat, la "vallée de la peur"
16.03.2009 - Afghanistan
Rapport d’enquête : A l’approche de l’élection présidentielle, la situation de la liberté de la presse se dégrade
9.02.2009 - Thaïlande
Sa Majesté l’intouchable - "Censure et emprisonnements : les abus au nom du crime de lèse-majesté en Thaïlande”
Archives rapports de mission

les petitions
Birmanie
Nay Phone Latt et Zarganar
Chine
Shi Tao
Viêt-nam
Truong Quoc Huy
Afghanistan
Sayed Perwiz Kambakhsh
Thaïlande
Suwicha Thakor