Afrique Ameriques Asie Europe Internet Nations unies
 
Irak25.02.2003

Les médias irakiens : 25 ans de répression sans faille

Comment est-on passé d’une presse irakienne, l’une des plus dynamiques et des plus libres du Moyen-Orient de 1920 à 1958, à des médias officiels dont l’unique rôle aujourd’hui est de relayer la propagande de Saddam Hussein ?

Un rapport de Reporters sans frontières rendu public aujourd’hui retrace l’histoire de la presse irakienne au cours du siècle. Suite à la révolution de 1958, le contrôle des médias devient une pratique politique courante. Dans un climat de grande instabilité, la liberté des journalistes se réduit peu à peu, les fermetures de journaux se multiplient. En 1979, Saddam Hussein accède à la présidence. Tous les journaux qui ne soutiennent pas le parti Baas au pouvoir sont fermés. La persécution systématique et sanglante des dissidents et des journalistes se met en place. Depuis 1979, des dizaines d’entre eux ont eu à subir le harcèlement judiciaire et policier, la prison ou la torture. Un grand nombre ont été exécutés ou ont disparu.

La terreur du régime baasiste a la particularité de ne pas s’exercer uniquement contre les journalistes eux-mêmes. Elle menace également leurs familles et leurs communautés. L’utilisation de la télévision satellite comme instrument de pression et de chantage démontre que les intimidations du régime de Saddam Hussein s’exercent au-delà des frontières du pays.

Après la guerre du Golfe (1991), Oudaï Saddam Hussein, le fils aîné du président irakien, devient l’une des pièces maîtresses du contrôle des médias, alliant distribution des privilèges et exercice de la terreur. En tant que président du Syndicat des journalistes irakiens et magnat de presse, celui qui se fait appeler "le doyen des journalistes" verrouille totalement la presse écrite, la radio et la télévision. Son influence sur les médias à Bagdad est aujourd’hui plus déterminante que celle du ministre de l’Information lui-même.

Environ quatre cents journalistes irakiens se sont exilés, dès la première heure en 1979 ou plus tard dans les années 1990, et résident aujourd’hui à l’étranger. Certains travaillent aujourd’hui dans la presse irakienne en exil, qui est à l’image de l’opposition irakienne - faible, divisée et aux penchants souvent autoritaires - comme l’explique le fondateur du journal Azzaman, basé à Londres.

En Irak, la population se voit dénié depuis des années son droit à l’expression et est placée sous étroite surveillance. Le travail des journalistes étrangers et l’accès à l’information en sont particulièrement difficiles. En usant des refus arbitraires de visa et des menaces permanentes d’expulsion ou d’interdiction de travail, le régime de Bagdad impose aux médias étrangers de graves restrictions.

-  Cliquez ici pour consulter l’intégralité du rapport.




dans ce pays
1er.06 - Irak
Un journaliste tué et trois autres blessés dans des attentats à la bombe
28.05 - Irak
Actions en justice du Premier ministre contre la presse : un pas en avant, un pas en arrière
22.05 - Irak
Réouverture de l’enquête sur la mort de Couso
20.05 - Irak
Attaques sur Internet : Le gouvernement irakien poursuit sa campagne contre les médias indépendants
15.05 - Irak
Abandon des plaintes contre deux quotidiens
dans le rapport annuel
Irak - Rapport annuel 2008
Irak - Rapport annuel 2007
Irak - Rapport annuel 2006

Communiqués Maghreb / Moyen-Orient
3.06 - Libye
Les rares médias indépendants placés sous contrôle gouvernemental
2.06 - Liban
Quatre ans après l’assassinat de Samir Kassir, "les investigations sont au point mort"
29.05 - Territoires palestiniens
La presse palestinienne, à nouveau victime des tensions politiques
28.05 - Yémen
Acharnement des autorités contre la presse : Reporters sans frontières en appelle à la Présidence
27.05 - Iran
Libération d’un journaliste

les archives maghreb /moyen-orient
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000

rapports
15.02 - Israël / Gaza
Opération « Plomb durci » : le contrôle de l’information est un objectif militaire
11.02 - Tunisie
"Tunisie, le courage d’informer" : Reporters sans frontières à la rencontre de journalistes sous haute surveillance
19.03 - Irak
Cinq ans après le début de la guerre, des centaines de journalistes contraints à l’exil
Archives rapports de mission

Signez les pétitions
4.05 - Egypte
Kareem Amer
16.11 - Syrie
Michel Kilo
31.05 - Irak
Pour la libération des professionnels des médias retenus en otage en Irak