Afrique Ameriques Asie Europe Internet Nations unies
 
Irak28.03.2003

Reporters sans frontières lance un appel aux belligérants pour qu’ils aident à retrouver les neuf journalistes disparus depuis le début du conflit

Au huitième jour du conflit, neuf journalistes qui couvraient les événements en Irak sont portés disparus.

"Les autorités irakiennes et américaines doivent faire tout leur possible pour aider à retrouver ces journalistes dont nous sommes sans nouvelles, pour certains depuis bientôt une semaine", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières. "L’organisation est très inquiète. La confusion sur le terrain et les combats en cours ne sauraient servir d’excuses aux forces militaires de la coalition et au gouvernement irakien pour ignorer le sort des journalistes, reporters et cameramen venus couvrir cette guerre déjà très meurtrière pour la profession", a-t-il ajouté.

Le vendredi 28 mars 2003, un cameraman de la chaîne qatarie Al-Jazira a disparu à Bassorah, dans le sud de l’Irak, après que son équipe de télévision composée de trois autres personnes eut été prise sous les tirs de chars britanniques. L’équipe d’Al-Jazira avait loué un véhicule civil pour se rendre sur les lieux d’une distribution alimentaire organisée par le gouvernement irakien et s’apprêtait à filmer l’arrivée de chars britanniques lorsque ceux-ci ont ouvert le feu. Les trois autres journalistes ont fui à pied. Le cameraman, dont le matériel était trop lourd pour pouvoir marcher, s’est caché et Al-Jazira est depuis 11h30 GMT sans nouvelles de lui.

Le samedi 22 mars, près de Bassorah au sud de l’Irak, une équipe de quatre journalistes de la chaîne indépendante britannique ITN ont été pris sous des tirs, probablement en provenance des forces coalisées. Terry Lloyd, 51 ans, a été tué et on est toujours sans nouvelles de deux de ses collègues qui l’accompagnaient Frédéric Nerac, cameraman de nationalité française, et Hussein Othman, interprète de nationalité libanaise.

La chaîne de télévision Al-Arabiya est sans nouvelles depuis le samedi 22 mars dans l’après-midi des trois membres d’une de ses équipes couvrant la guerre : le journaliste Waël Awad, de nationalité syrienne, le cadreur Talal Faouzi Al-Masri et le technicien Ali Hassan Safa, tous deux libanais. Ils étaient entre Al-Zubair et Nassiryah lorsque Al-Arabiya a perdu contact avec eux. Le Pentagone assure ne pas avoir enregistré de victimes parmi les journalistes dans ce secteur. Contactée par téléphone par Reporters sans frontières, la chaîne Al-Arabiya n’était pas en mesure de dire si les journalistes étaient effectivement incorporés dans la 101ème division aéroportée de l’armée américaine. Le Commandement central des forces coalisées au Qatar a quant à lui déclaré que les trois journalistes d’Al-Arabiya "ne figuraient pas sur nos listes de journalistes incorporés". "Il faudrait vérifier s’ils n’ont pas été accrédités par l’armée au Koweït", a ajouté l’officier de presse à Doha. La chaîne diffuse régulièrement les portraits de ces trois journalistes disparus et espère qu’ils seront reconnus par la population irakienne qui donnera de leurs nouvelles.

Deux journalistes du quotidien Newsday, Moises Saman et Matthew McAllester, ont été vus pour la dernière fois à l’hôtel Palestine à Bagdad le lundi 24 mars 2003 au soir. Les autorités irakiennes s’apprêtaient à les expulser ainsi que d’autres journalistes étrangers, prétextant que leurs visas n’étaient pas en règle. Les autorités irakiennes leur reprocheraient de s’être introduits dans le pays avec de simples visas de tourisme, comme l’a expliqué un journaliste italien contacté par Reporters sans frontières. Selon plusieurs envoyés spéciaux présents à Bagdad, les autorités irakiennes voulaient les expulser en autobus en direction présumée de Damas. Une photographe franco-américaine indépendante, Molly Bingham ferait également partie de ce groupe de journalistes expulsés et dont on est aujourd’hui sans nouvelles.

L’organisation rappelle que deux journalistes ont été tués depuis le début de la guerre : Terry Lloyd, correspondant de la chaîne britannique ITN, et Paul Moran, cameraman australien en reportage pour la chaîne australienne ABC au Kurdistan irakien, dans le nord du pays. Deux autres journalistes au moins ont été blessés.




dans ce pays
1er.06 - Irak
Un journaliste tué et trois autres blessés dans des attentats à la bombe
28.05 - Irak
Actions en justice du Premier ministre contre la presse : un pas en avant, un pas en arrière
22.05 - Irak
Réouverture de l’enquête sur la mort de Couso
20.05 - Irak
Attaques sur Internet : Le gouvernement irakien poursuit sa campagne contre les médias indépendants
15.05 - Irak
Abandon des plaintes contre deux quotidiens
dans le rapport annuel
Irak - Rapport annuel 2008
Irak - Rapport annuel 2007
Irak - Rapport annuel 2006

Communiqués Maghreb / Moyen-Orient
3.06 - Libye
Les rares médias indépendants placés sous contrôle gouvernemental
2.06 - Liban
Quatre ans après l’assassinat de Samir Kassir, "les investigations sont au point mort"
29.05 - Territoires palestiniens
La presse palestinienne, à nouveau victime des tensions politiques
28.05 - Yémen
Acharnement des autorités contre la presse : Reporters sans frontières en appelle à la Présidence
27.05 - Iran
Libération d’un journaliste

les archives maghreb /moyen-orient
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000

rapports
15.02 - Israël / Gaza
Opération « Plomb durci » : le contrôle de l’information est un objectif militaire
11.02 - Tunisie
"Tunisie, le courage d’informer" : Reporters sans frontières à la rencontre de journalistes sous haute surveillance
19.03 - Irak
Cinq ans après le début de la guerre, des centaines de journalistes contraints à l’exil
Archives rapports de mission

Signez les pétitions
4.05 - Egypte
Kareem Amer
16.11 - Syrie
Michel Kilo
31.05 - Irak
Pour la libération des professionnels des médias retenus en otage en Irak