Afrique Ameriques Europe Moyen-Orient Internet Nations unies
 
Fidji


-  Superficie : 18 274 km2.
-  Population : 823 000.
-  Langues : fidjien, anglais, hindi.
-  Nature de l’Etat : parlementaire.
-  Chef de l’Etat : Ratu Josefa Iloilo.
-  Chef du gouvernement : Laisenia Qarase.

Fidji - Rapport annuel 2003

Les journalistes fidjiens ont regagné la liberté de ton qu’ils avaient partiellement perdue lors du coup d’Etat de mai 2000. Mais l’Etat garde son monopole sur la télévision et des participations dans plusieurs journaux, notamment dans le Daily Post et le Sun. Les menaces répétées des hommes politiques à l’encontre des journalistes montrent que le respect de la liberté de la presse n’est pas ancré dans la classe politique.

Le 14 avril 2002, la police perquisitionne le domicile et le bureau d’Usman Ali, correspondant du Daily Post à Lautoka (à l’ouest de la capitale). Les agents en civil lui affirment être à la recherche de documents sur Airports Fiji Ltd, l’entreprise aéroportuaire publique. Le journaliste avait publié quelques mois plus tôt un article sur la base d’un rapport gouvernemental. Usman Ali refuse de révéler ses sources.
Le 22 avril, le quotidien Daily Post annonce en une que la journaliste Joséphine Prasad est victime de pressions de la part du directeur du Département des enquêtes criminelles de la police, Emosi Vunisa. Sous peine d’être arrêtée, Joséphine Prasad est sommée de livrer ses documents et de révéler ses sources sur le cas du lieutenant-Colonel Filipo Tarakinikini, un officier mutin en exil. La veille, la journaliste avait signé dans le Daily Post un article dans lequel elle affirmait qu’un agent d’Interpol avait été envoyé aux Etats-Unis afin de rapatrier Filipo Tarakinikini, soupçonné d’avoir été impliqué dans la tentative de coup d’Etat de 2000.
En mai, Filimoni Tikoti est inculpé de tentative d’assassinat sur la personne de Jerry Harmer, reporter de l’agence APTN. Le soldat rebelle avait tiré sur lui lors du coup d’Etat de mai 2000. Au 1erjanvier 2003, le procès n’a pas encore eu lieu.
Le 25 juillet, Simione Kaitani, ministre adjoint des Travaux publics, s’en prend au sein du Parlement à la couverture médiatique du sommet Afrique, Caraïbes et Pacifique qui se tient dans l’île. Il accuse les médias de "soutenir l’opposition" et de "déstabiliser le pays" au lieu de couvrir honnêtement le sommet. Il voit dans les actions conjointes des "agitateurs et des médias" la preuve d’une "collaboration et d’une conspiration" contre le gouvernement.
Le 29 août, le sénateur de la majorité gouvernementale, Mitieli Balaunauca, qualifie les journalistes de "fous, d’imbéciles et d’agents de Satan", et accuse les directeurs de journaux, éditeurs, journalistes et annonceurs d’être des "racistes" et des "amateurs naïfs" qui minent les règles de vie du pays. Quatre jours plus tôt, un autre sénateur, le révérend Tomasi Kanailagi, ancien président de l’Eglise méthodiste de Fidji, avait accusé le quotidien Fiji Times et la chaîne de télévision Fiji One d’être des "agents du diable". Les médias venaient de publier des articles sur le manque de contrôle des finances de cette Eglise. Le Fiji Times avait également écrit plusieurs éditoriaux cinglants sur la question de l’impôt prélevé par les Eglises. Le même mois, un photographe du quotidien est chassé manu militari de la conférence annuelle de cette Eglise à Suva.
Le 7 décembre, la Haute Cour rejette la demande du procureur de Suva d’empêcher les médias de couvrir le procès du politicien nationaliste Viliame Savu et du journaliste Jo Nata. Ils sont accusés d’avoir soutenu le coup d’Etat dirigé, en 2000, par l’homme d’affaires George Speight. La requête écrite introduite par le procureur incluait ce qu’il nommait des "reportages offensants", notamment du Fiji Times, du Daily Post et de Fiji Television.



liste pays asie
Introduction Asie et Pacifique
Actualisation Asie
Afghanistan
Australie
Bangladesh
Bhoutan
Birmanie
Brunéi
Cambodge
Chine
Corée du Nord
Corée du Sud
Iles Salomon
Inde
Indonésie
Japon
Kiribati
Laos
Malaisie
Maldives
Mongolie
Népal
Nouvelle-Zélande
Pakistan
Papouasie-Nouvelle-Guinée
Philippines
Singapour
Sri Lanka
Taïwan
Thaïlande
Timor oriental
Tonga
Viêt-nam

voir aussi
Rapport annuel 2003 Maghreb / Moyen-Orient
Rapport Annuel 2003 Amériques
Rapport annuel 2003 Europe
Rapport annuel 2003 Afrique