Afrique Ameriques Asie Moyen-Orient Internet Nations unies
 
Chypre


-  Superficie : 9 521 km2.
-  Population : 790 000.
-  Langues : grec, turc, anglais (officielles).
-  Nature de l’Etat : république unitaire (en partie occupée par la Turquie).
-  Chef de l’Etat : Glafkos Cléridès.

Chypre - Rapport annuel 2003

Sur fond de reprise des négociations entre les parties turque et grecque de Chypre en vue de trouver une solution à la partition de l’île et d’adhérer à l’Union européenne, les conditions de travail de la presse indépendante en "République turque de Chypre du Nord" (reconnue par la seule Turquie) restent difficiles en 2002.

En 2002, le code pénal en application dans la partie chypriote turque permet toujours de sanctionner les journalistes à des peines de prison ferme pour leurs écrits. Entre août et octobre, le rédacteur en chef et un journaliste du quotidien Afrika (ex-Avrupa) sont incarcérés dans une prison de Nicosie pour avoir critiqué, dans un article écrit en 1999, le leader de la communauté chypriote turque, Rauf Denktash. Plus d’une centaine de plaintes sont par ailleurs déposées par les autorités de la communauté chypriote turque contre Afrika et ses journalistes, pour "insulte à la ’République turque de Chypre du Nord’", ou pour incitation à la désobéissance. Ces derniers font régulièrement l’objet de menaces de mort. Certains médias liés aux autorités de la partie Nord accusent de traîtrise les journalistes chypriotes turcs qui entretiennent des relations avec leurs confrères chypriotes grecs ou des représentants de l’Union européenne, et qui soutiennent la paix et la réunification de l’île.

Nouveaux éléments sur un journaliste tué en 1996

Le 6 septembre 2002, des inconnus tentent de s’introduire au domicile de la femme du journaliste assassiné Kutlu Adali, Ilkay Adali. Son chien est retrouvé mort devant chez elle. Ilkay Adali, dont le téléphone est écouté et régulièrement coupé, pense que ces pressions visent à faire retirer la requête déposée par sa famille en 1996 auprès de la Cour européenne des droits de l’homme contre la Turquie pour absence d’enquête effective. Le verdict devrait être rendu en janvier 2003 à Strasbourg. Chroniqueur pour le quotidien chypriote turc Yenidüzen, Kutlu Adali avait été assassiné devant son domicile le 6 juillet 1996. Il avait révélé la responsabilité d’un ancien dirigeant des forces armées turques à Chypre dans une opération contre un monastère, ainsi que l’utilisation de véhicules de l’organisation de défense civile, liée au Premier ministre. Personne n’avait osé témoigner sur le meurtre du journaliste et l’affaire n’a jamais été résolue.

Deux journalistes incarcérés

Le 2 août 2002, Memduh Ener et Sener Levent, respectivement éditorialiste et rédacteur en chef du quotidien Afrika (ex-Avrupa), sont condamnés par un tribunal civil à six mois de prison et incarcérés dans la prison centrale de Nicosie pour "possibilité de blesser le Président dans l’exercice de ses fonctions". La condamnation se base sur un article publié le 29 juillet 1999 dans l’ancienne version d’Afrika, qui se terminait par un jeu où le lecteur devait choisir, à partir des faits énoncés, "qui est l’ennemi numéro un". Une des réponses était "Rauf Denktash, président de la République turque de Chypre du Nord". Le 3octobre, la Cour suprême chypriote turque juge ce verdict trop sévère et décide de réduire leur peine à six semaines. Les journalistes sont immédiatement libérés.

Journalistes menacés

De janvier jusqu’à mi-novembre 2002, Sener Levent, le directeur du quotidien Afrika, ses collaborateurs et ses proches reçoivent régulièrement des menaces. Alors que le journaliste est incarcéré, sa fille reçoit un appel anonyme qui menace de tuer son père "comme un chien". Sener Levent prévient la police, mais estime que les auteurs des menaces agissent sous la protection des autorités.
Le 23 juillet, Hasan Keskin, éditorialiste du journal Volkan, publié par une organisation proche du leader de la communauté chypriote turque, Rauf Dentkash, critique le quotidien Afrika pour son soutien à un plan de réunification de l’île proposé par les Nations unies. Il ajoute que les journalistes d’Afrika ont trahi leur pays, et que boire leur sang est "halal" (licite).

Un journaliste agressé

Le 10 février 2002, Ali Riza Tig, correspondant à Zonguldak (nord-ouest de l’île) de la chaîne privée ATV et propriétaire du mensuel régional Pusula, est victime d’une attaque armée par un inconnu. Atteint au pied gauche, il est hospitalisé. Plusieurs personnes sont interpellées à l’issue d’une enquête lancée par la police. Le journaliste met régulièrement en cause les intérêts de certains milieux dans la ville. Selon Kadir Tuncer, propriétaire du journal Susma publié à Zonguldak, le journaliste a déjà été agressé à deux reprises en raison de ses écrits.

Pressions et entraves

Le 10 janvier 2002, des poursuites sont engagées devant la Cour pénale contre Nilgün Orhon, journaliste du quotidien Afrika, et Sener Levent, son rédacteur en chef, suite à la publication d’un éditorial, le 16 novembre 2001, dans lequel la journaliste dénonçait l’absence de démocratie, de liberté et de sécurité à Chypre. Les journalistes sont accusés d’incitation à la haine contre la "République turque de Chypre du Nord" et à la désobéissance des citoyens. Au 1er janvier 2003, Sener Levent et Nilgün Ohron sont en attente du verdict après une première audience le 7 novembre 2002.
Le 15 janvier, des poursuites sont engagées contre Yalcin Okut, journaliste d’Afrika, pour un article du 9 avril 2001 où il clamait l’innocence d’un Chypriote grec interpellé par les forces de sécurité chypriotes turques, en représailles, selon le journaliste, de l’interpellation d’un Chypriote turc par les Chypriotes grecs. Les autorités lui reprochent d’avoir porté atteinte a bon déroulement d’un procès et de "promouvoir la désobéissance parmi les citoyens de la "République turque de Chypre du Nord"". La première audience est prévue pour le 5 février 2003.
Le 22 avril 2002, plusieurs dizaines de plaintes sont déposées par les autorités devant la Cour militaire contre Sener Levent, rédacteur en chef du quotidien Afrika, les journalistes Ali Osman, Suzan Karaman, Nilgün Orhon, Ozker Ozgur, et le journal lui-même, pour "insulte aux forces de sécurité de Chypre du Nord", suite à une série d’article écrits en juillet-août 1999 sur l’expulsion de son domicile d’une famille chypriote turque par les militaires. La plupart des cas doivent être examinés le 7 janvier 2003.
Le 28 août a lieu la première audience d’un procès contre Afrika au sujet d’un éditorial du 21 mars 2002, qui critiquait la confiscation par les militaires d’un laissez-passer autorisant la journaliste d’Afrika, Nilgün Orhon, en tant que fille de martyr, à acheter des vivres dans un marché appartenant à l’armée. Le journal est accusé, entre autres, d’avoir insulté une puissance étrangère (la Turquie) et de nuire aux bonnes relations entre la Turquie et la "République turque de Chypre du Nord".
Les numéros des 9, 10 et 16 juillet du journal Volkan qualifient de "traîtres" Hasan Hastürer, journaliste pour le quotidien Kibris, Hasan Kahvecikogli, du quotidien Ortam, et Sevgul Uludag, du quotidien Yenidüzen. Le journal les accuse d’avoir assisté à des rencontres secrètes en Allemagne avec Karen Fogg, l’ancienne représentante officielle de l’Union européenne en Turquie, d’avoir participé à des entraînements aux Etats-Unis en vue de faire un lavage de cerveau à trois cents Chypriotes turcs et d’avoir participé à des rencontres avec des Chypriotes grecs en vue d’une solution négociée sur la partition de l’île.
Le 14 octobre 2002, dix journalistes espagnols, dont Xavier Vidal, rédacteur en chef du quotidien espagnol El País, sont expulsés vers la partie Sud de l’île. Les journalistes, qui ont organisé des rencontres avec des Organisations non gouvernementales, des médias et des associations de la partie Nord de Chypre, sont accusés d’avoir organisé des réunions illégalement et d’avoir "fourni de fausses informations aux autorités chypriotes turques à la frontière". Le groupe, qui a assisté à un séminaire sur l’élargissement de l’Union européenne dans la partie Sud, est entré dans la partie Nord avec un visa touristique.
Le 20 novembre, s’ouvre un autre procès des journalistes d’Afrika Memduh Ener et Sener Levent pour "incitation à la haine contre l’armée", à propos d’un article publié le 16 octobre 2001, qui critiquait l’interférence des militaires dans la vie civile.
Le 21 novembre s’ouvre le procès de Oya Gürel, journaliste d’opposition free-lance, Kazim Denizci et Ali Osman, du quotidien Afrika, et Sevgul Uludag de Yenidüzen, quotidien chypriote turc de gauche, pour "intrusion dans un établissement public". Le 15 octobre, ces derniers avaient couvert une manifestation de membres du syndicat des enseignants dans une école secondaire. Les forces de l’ordre avaient tenté d’expulser les journalistes présents. Les manifestants protestaient contre le licenciement de son poste d’enseignante de Nilgün Orhon, également journaliste pour le quotidien Afrika, à cause d’un article qu’elle avait publié le 10 décembre 2001. L’audience suivante est prévue le 17 janvier 2003. Les journalistes risquent deux ans de prison.



  liste pays europe
Introduction Europe et ex-URSS
Actualisation Europe et ex-URSS
Albanie
Allemagne
Arménie
Autriche
Azerbaïdjan
Bélarus
Belgique
Bosnie-Herzégovine
Bulgarie
Croatie
Danemark
Espagne
France
Géorgie
Grèce
Irlande
Italie
Kazakhstan
Kirghizistan
Macédoine
Moldavie
Ouzbékistan
Pologne
Portugal
République tchèque
Roumanie
Royaume-Uni
Russie
Serbie-Monténégro
Slovaquie
Suède
Tadjikistan
Turkménistan
Turquie
Ukraine

voir aussi
Rapport annuel 2003 Maghreb / Moyen-Orient
Rapport Annuel 2003 Amériques
Rapport annuel 2003 Afrique
Rapport annuel 2003 Asie