Afrique Ameriques Asie Europe Internet Nations unies
 
Irak13.05.2003

Reporters sans frontières choquée par le refus des autorités britanniques d’ouvrir une enquête sur la disparition de Fred Nerac et d’Hussein Othman d’ITN

Reporters sans frontières a qualifié de "proprement ahurissants" les propos de Geoff Hoon, ministre britannique de la Défense, justifiant le refus d’ouvrir une enquête sur la disparition des deux journalistes de la chaîne britannique ITN.

"L’armée britannique contrôle la ville de Bassorah et le sud de l’Irak. Seule sa pleine collaboration à l’enquête déjà ouverte par les autorités militaires américaines permettra de connaître le sort des deux journalistes disparus et d’établir les faits. Le refus de Geoff Hoon, ministre britannique de la Défense, est proprement ahurissant", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de l’organisation. "Dans quel pays voit-on des policiers répondre à des victimes qu’une enquête sera ouverte lorsque les faits seront déjà établis et que la preuve aura été apportée qu’ils constituent un crime ? C’est précisément le devoir de l’armée britannique que d’aider à connaître la vérité", a-t-il ajouté.

Lors d’une conférence de presse tenue le lundi 12 mai 2003 à Londres, Stewart Purvis, directeur général d’ITN, a précisé que Geoff Hoon, ministre britannique de la Défense, refusait d’ouvrir une enquête tant qu’ITN n’aurait pas fourni la preuve qu’un crime de guerre avait été commis. Pour leur part, les autorités américaines avaient annoncé, le 28 avril 2003, l’ouverture d’une enquête militaire.

La chaîne britannique ITN et Fabienne Nerac réclament l’ouverture d’une enquête "complète et transparente" par la Police militaire britannique sur les circonstances de la mort de Terry Lloyd et la disparition de Fred Nerac, cameraman français, et Hussein Othman, interprète libanais.

Le 22 mars 2003, près de Bassorah au sud de l’Irak, une équipe de quatre journalistes de la chaîne indépendante britannique ITN avait été prise sous des tirs, lors de combats entre des forces irakiennes et des Marines américains. Le correspondant Terry Lloyd, 51 ans, avait été tué, et le cameraman belge Daniel Demoustier blessé. Deux de leurs collègues - Frédéric Nerac, cameraman de nationalité française, et Hussein Othman, interprète de nationalité libanaise - sont depuis lors portés disparus.




dans ce pays
1er.06 - Irak
Un journaliste tué et trois autres blessés dans des attentats à la bombe
28.05 - Irak
Actions en justice du Premier ministre contre la presse : un pas en avant, un pas en arrière
22.05 - Irak
Réouverture de l’enquête sur la mort de Couso
20.05 - Irak
Attaques sur Internet : Le gouvernement irakien poursuit sa campagne contre les médias indépendants
15.05 - Irak
Abandon des plaintes contre deux quotidiens
dans le rapport annuel
Irak - Rapport annuel 2008
Irak - Rapport annuel 2007
Irak - Rapport annuel 2006

Communiqués Maghreb / Moyen-Orient
3.06 - Libye
Les rares médias indépendants placés sous contrôle gouvernemental
2.06 - Liban
Quatre ans après l’assassinat de Samir Kassir, "les investigations sont au point mort"
29.05 - Territoires palestiniens
La presse palestinienne, à nouveau victime des tensions politiques
28.05 - Yémen
Acharnement des autorités contre la presse : Reporters sans frontières en appelle à la Présidence
27.05 - Iran
Libération d’un journaliste

les archives maghreb /moyen-orient
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000

rapports
15.02 - Israël / Gaza
Opération « Plomb durci » : le contrôle de l’information est un objectif militaire
11.02 - Tunisie
"Tunisie, le courage d’informer" : Reporters sans frontières à la rencontre de journalistes sous haute surveillance
19.03 - Irak
Cinq ans après le début de la guerre, des centaines de journalistes contraints à l’exil
Archives rapports de mission

Signez les pétitions
4.05 - Egypte
Kareem Amer
16.11 - Syrie
Michel Kilo
31.05 - Irak
Pour la libération des professionnels des médias retenus en otage en Irak