Afrique Ameriques Asie Europe Internet Nations unies
 
Irak19.09.2003

Disparition de Fred Nérac : l’enquête se poursuit

Lundi 22 septembre 2003, cela fera exactement six mois que le cameraman français Frédéric Nérac et l’interprète de nationalité libanaise Hussein Othman, de la chaîne de télévision britannique ITN, ont disparu sans laisser de traces, aux premiers jours de la guerre en Irak près de Bassorah (sud du pays).

Depuis début juin, une enquête officielle de la police militaire britannique (Royal Military Police) a été ouverte. Elle se déroule en ce moment sur le terrain de manière concrète (fouilles, recueil de témoignages). Les enquêteurs ne disposent pas à ce jour d’informations probantes concernant le sort des deux journalistes de la chaîne britannique privée ITN.

Les relations entre les autorités françaises et britanniques dans le cadre de cette affaire sont bonnes. La coopération avec les autorités américaines commence par ailleurs à porter ses fruits.

L’épouse du cameraman français Frédéric Nérac, Fabienne Nérac, se tient disponible pour répondre aux questions des journalistes. Pour la contacter, vous pouvez passer par l’intermédiaire de Reporters sans frontières en appelant au : +33. (0)1.44.83.84.84.

Rappel des faits

Au second jour de l’intervention anglo-américaine en Irak, le 22 mars 2003, une équipe de quatre journalistes non incorporés de la chaîne indépendante britannique ITN essuie des tirs lors de combats entre des forces irakiennes et des Marines américains, près de Bassorah (sud de l’Irak). Le reporter de guerre britannique Terry Lloyd, 51 ans, est très vraisemblablement tué par des tirs américains. Son collègue, le cameraman belge Daniel Demoustier, qui se trouve dans le même véhicule 4x4 estampillé "TV", est blessé. Après avoir échappé aux tirs en se cachant dans un fossé, il est rapatrié sur le Koweït par un journaliste anglais qui passait sur la route. Frédéric Nérac, 43 ans, et son interprète libanais Hussein Othman, 28 ans, qui conduisaient un second véhicule estampillé "TV", disparaissent sans laisser de traces. Le 3 avril, le secrétaire d’Etat américain, Colin Powell, interpellé par Fabienne Nérac, l’épouse de cameraman disparu, lors d’une conférence de presse à Bruxelles répond : "Je vous fais la promesse personnelle que nous travaillerons à découvrir ce qui s’est passé." Le 7 mai, les cartes professionnelles des deux journalistes sont retrouvées au siège du parti Baas à Al-Zoubair, à une vingtaine de kilomètres au sud de Bassorah. Si les autorités britanniques s’opposent tout d’abord à l’ouverture d’une enquête officielle, arguant qu’ITN doit préalablement apporter la preuve qu’un crime de guerre a été commis, elles en acceptent le principe fin mai 2003. Les recherches sur le terrain, conduites par la police militaire royale britannique, commencent début juin.




dans ce pays
1er.06 - Irak
Un journaliste tué et trois autres blessés dans des attentats à la bombe
28.05 - Irak
Actions en justice du Premier ministre contre la presse : un pas en avant, un pas en arrière
22.05 - Irak
Réouverture de l’enquête sur la mort de Couso
20.05 - Irak
Attaques sur Internet : Le gouvernement irakien poursuit sa campagne contre les médias indépendants
15.05 - Irak
Abandon des plaintes contre deux quotidiens
dans le rapport annuel
Irak - Rapport annuel 2008
Irak - Rapport annuel 2007
Irak - Rapport annuel 2006

Communiqués Maghreb / Moyen-Orient
3.06 - Libye
Les rares médias indépendants placés sous contrôle gouvernemental
2.06 - Liban
Quatre ans après l’assassinat de Samir Kassir, "les investigations sont au point mort"
29.05 - Territoires palestiniens
La presse palestinienne, à nouveau victime des tensions politiques
28.05 - Yémen
Acharnement des autorités contre la presse : Reporters sans frontières en appelle à la Présidence
27.05 - Iran
Libération d’un journaliste

les archives maghreb /moyen-orient
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000

rapports
15.02 - Israël / Gaza
Opération « Plomb durci » : le contrôle de l’information est un objectif militaire
11.02 - Tunisie
"Tunisie, le courage d’informer" : Reporters sans frontières à la rencontre de journalistes sous haute surveillance
19.03 - Irak
Cinq ans après le début de la guerre, des centaines de journalistes contraints à l’exil
Archives rapports de mission

Signez les pétitions
4.05 - Egypte
Kareem Amer
16.11 - Syrie
Michel Kilo
31.05 - Irak
Pour la libération des professionnels des médias retenus en otage en Irak